Protection de la jeunesse face aux médias 

Les enfants d'aujourd'hui grandissent dans un monde clairement placé sous le signe du numérique. Cela représente une chance, mais aussi un danger. UPC souhaite attirer l'attention sur les dangers de certains contenus pour les enfants et les adolescents. De plus, les parents et les enseignants ont besoin de soutien pour protéger les jeunes contre les contenus inadaptés selon leur âge.

Contact

N'hésitez pas à nous contacter à l’adresse protectiondelajeunesse

@upc.ch pour toute question.

UPC

Initiative sectorielle sur la protection de la jeunesse dans les nouveaux médias

UPC soutient l’initiative sectorielle sur la protection de la jeunesse dans les nouveaux médias de l'asut, l’Association Suisse des Télécommunications. Avec nos concurrents, nous nous engageons en faveur de mesures visant à protéger les jeunes lors de l’utilisation des médias numériques.

 

Plus d’informations et de conseils ?

 

>Texte de l’initiative

>Association Suisse des Télécommunications

>Dépliant

 

Le dépliant est aussi disponible dans nos shops et peut être commandé à l’adresse protectiondelajeunesse@upc.ch.

UPC

Plus de conseils pour l’utilisation des nouveaux médias par les enfants et les jeunes

Aperçu : notre brochure sur la protection de la jeunesse face aux médias

Avec cette brochure, les parents et les représentants légaux sauront accompagner les enfants et les jeunes dans leur découverte du monde médiatique et en apprendront plus sur les paramètres de protection des produits UPC.

 

Brochure « Conseils pour une utilisation sûre des médias numériques par les enfants »

UPC

Les médias numériques en fonction de l’âge

Enfants et TV
UPC

Savoir regarder la télévision

Quel est l’impact de la télévision sur votre enfant ?

 

La télévision joue un rôle majeur dans la vie des enfants. Les chercheurs et pédagogues conseillent aux parents de réduire au maximum le temps que passent leurs enfants à regarder la télévision. Savez-vous par exemple qu’il est fréquemment conseillé que les petits de moins de deux ans ne regardent pas du tout la télé ?

 

Toutefois, l’interdiction n’est pas toujours le seul moyen qui convient. Il est particulièrement sensé de réfléchir sérieusement à la manière dont la télévision s’inscrit en bien ou en mal dans le développement de votre enfant.

 

Avec les suggestions et les conseils donnés sur ce site, nous espérons que vous parviendrez à vous former une bonne idée de l’impact de la télévision et que vous verrez de quelle manière la télévision peut contribuer favorablement à leur développement.

 

Il peut s'avérer difficile d'éviter la télévision dans la vie des jeunes enfants. Même si certains pédiatres et spécialistes des médias conseillent aux parents de réduire au minimum le temps que les enfants passent devant la télévision, suggérant même de l'interdire pour les moins de deux ans, il serait peut-être plus utile de réfléchir à la manière dont la télévision s'intègre ou ne s'intègre pas dans le développement global de votre enfant.

Montrez-lui que l'on peut regarder la télévision de manière active et qu'il ne s'agit pas seulement d'une activité passive. Pour ce faire, vous pouvez répéter des mots ou des expressions entendues pendant une émission de télévision, encourager votre enfant à chanter et danser avec les personnages ou lui parler de ce qu'il voit et entend.

7 manières de façonner les habitudes télévisuelles :

1) Sélectionnez avec soin les émissions de télévision que vous regardez avec votre enfant

Lisez des critiques sur Internet et renseignez-vous sur les émissions de télévision convenant à votre enfant et à son stade de développement. Au lieu de vous en remettre à la chance pour trouver une émission appropriée, munissez-vous d’une série d’enregistrements d’émissions et de vidéos fiables que vous savez attrayantes, éducatives et captivantes. Éteignez votre téléviseur lorsque l'émission que vous avez sélectionnée s’achève.

2) Regardez la télévision avec votre enfant

Les jeunes enfants s'inspirent souvent de ce qu'ils voient et entendent à la télévision. N'hésitez pas à poser des questions qui encouragent votre enfant à inventer son propre dialogue ou à modifier la trame de l’émission. Voici quelques exemples de questions pour lancer une conversation sur une émission : Que s'est-il passé au début du film ? Quel personnage aimerais-tu être ? Si tu pouvais inventer une nouvelle histoire avec les mêmes personnages, comment se finirait-elle?

3) Ne laissez pas la télévision remplacer les moments en famille, ni les jeux actifs

Limitez le temps que votre enfant passe devant la télévision. Il pourra ainsi passer du temps avec vous, à jouer avec les autres ou à découvrir son environnement. Profitez de la musicalité d'une émission ou des traits physiques d'un personnage pour encourager votre enfant à danser, sauter ou frapper dans ses mains au lieu de simplement rester assis devant le téléviseur.

4) Utilisez les émissions de télévision et les vidéos pour développer ses capacités d'écoute

Servez-vous de la télévision comme d’un jeu d'écoute. Lorsque vous regardez une émission de télévision familière ou un film que vous avez déjà vu, demandez à votre enfant de tourner le dos au téléviseur. Lorsqu'un personnage connu commence à parler ou à chanter, demandez-lui de l'écouter et de l'identifier.

5) Évitez les émissions de télévision qui présentent des personnages qui règlent leurs conflits par la violence physique

Quand votre enfant voit un personnage résoudre un problème en frappant, en donnant des coups de pied ou en mordant, signalez-lui que ceci ne se fait pas. Proposez-lui d'agir différemment: « Au lieu de frapper sa sœur, ce garçon aurait pu lui demander d'arrêter de l'embêter. »

6) Précisez que les personnages de dessins animés font des choses que les gens ne sont pas capables de faire

Si votre enfant s'inspire des actions d'un personnage de la télévision, vous pouvez lui rappeler que même si ces personnages sortent indemnes des accidents, on peut vraiment se faire mal en sautant d'une balançoire.

7) Évitez les programmes de télévision qui pourraient effrayer votre enfant

Si une émission ou un film lui fait peur, calmez-le avec une peluche, en le serrant dans vos bras ou en lui donnant quelque chose à boire. Les consolations physiques sont souvent plus apaisantes que les mots.

À six ou sept ans, les enfants commencent à comprendre que les gens ont des opinions qui divergent. Aux alentours de huit ou neuf ans, ils découvrent que les gens ont une « vie intérieure », c'est-à-dire qu'une personne peut penser et agir différemment. Ces deux évolutions lui permettent de commencer à appréhender la télévision et les autres formes de narration d'une nouvelle manière.

 

Au lieu d'être distrait devant le téléviseur, votre enfant peut devenir un téléspectateur actif. Comment ? En apprenant à poser des questions sur ce qu'il voit et entend. Même si vous n'avez pas toutes les réponses, discutez avec votre enfant de l'émission de télévision que vous regardez. Cela lui apprendra que les émissions ne doivent pas être envisagées sous un seul angle et qu’elles sont, au contraire, le fruit d’un long processus décisionnel.

8 manières d’apprendre à votre enfant à être un téléspectateur actif

1) Posez-lui des questions sur ce qu'il voit et entend à la télévision

Profitez du moyen de contrôle que vous offre la vidéo. Utilisez aussi les pauses publicitaires pour formuler des questions commençant par « comment » et « pourquoi » au lieu de questions qui appellent des réponses positives ou négatives : « Je me demande pourquoi l’auteur a utilisé cette réplique pour l'acteur. As-tu remarqué que la musique angoissante a commencé juste à ce moment-là ? »
 

2) Demandez à votre enfant pourquoi il aime certains personnages

Votre enfant est peut-être à la recherche de modèles. Tant que vous ne lui aurez pas demandé ce qu'il considère comme courageux, admirable ou intelligent, vous ne saurez pas pourquoi certains personnages l'attirent. Qui fait la même chose dans notre entourage ? Ce personnage est-il vraiment admirable ou a-t-il simplement l'air

sympa ?

3) Incitez votre enfant à créer ses propres images

Rappelez-lui que toutes celles qu'il voit sont créées par des gens, que ce soit à la télévision, sur les sites Internet ou sur les autobus. Pour terminer, indiquez-lui qu'il peut aussi créer des images. Faites-lui prendre des photos, faire de la peinture ou griffonner, tout ce qui l'incite à raconter des histoires tirées de son imagination. Ayez à disposition des crayons de couleur, des pastels et du matériel d'art pour qu'il puisse exprimer les idées qui lui viennent à l’esprit lorsqu’il regarde la télévision. C'est la première étape pour aider votre enfant à découvrir l'importance des arts visuels.

4) Laissez votre enfant découvrir les coulisses du cinéma ou de la télévision

À son âge, votre enfant peut ne pas comprendre comment les réalisateurs se servent des angles de prise de vue, des animations numériques, des cascadeurs, des maquettes, du maquillage, des costumes et d'autres éléments pour créer une fiction. Discutez de ces aspects avec lui. Réfléchissez ensemble à la manière dont ont été réalisées certaines émissions de télévision.

5) Aidez votre enfant à développer d’autres activités, notamment des activités physiques

Au lieu qu'il change de chaîne à l'aveuglette, apprenez-lui à choisir à l’avance ses émissions de télévision (essayez de faire de même !) Aidez votre enfant à commencer des projets qui s'inscrivent dans la durée et qu'il peut reprendre quand il s'ennuie, comme une collection, un puzzle ou un album. Si, pour un projet, votre enfant a besoin d'une table ou d'une étagère spéciale pour son matériel, réservez-lui un espace que vous n'aurez pas besoin de ranger.

6) Habituez-le au son du téléviseur

Posez-lui des questions comme : Quelle est la musique qui est utilisée et à quel moment arrive-t-elle ? Comment sonnent les voix des différents personnages ? Comment le silence est-il utilisé ? (Parmi les réponses possibles, citons: pour créer du suspens, pour indiquer qu'une personne est sourde, pour modifier l'ambiance.)

7) Jouez à « regarder la télévision de près »

Identifiez avec votre enfant les voix ou les accents, les styles de vêtements ou les lieux. Cela peut être un bon moyen d'entamer une conversation sur les stéréotypes. Qui est représenté à la télévision ? Qui est absent ?

8) Évitez les émissions de télévision qui présentent des personnages qui règlent leurs conflits par la violence physique

Quand un personnage résout un problème en frappant, en donnant un coup de pied ou en mordant, signalez-le à votre enfant. Demandez-lui de suggérer une autre façon de résoudre ce problème, notamment en passant par la négociation ou la discussion. Expliquez-lui que la violence a des conséquences bien réelles que les dessins animés montrent rarement. 

La capacité à questionner ce qui se passe à la télévision est l'un des aspects les plus utiles que vous pouvez transmettre à votre pré-adolescent. Au lieu qu'il accepte ce qu'il voit à l'écran comme une vérité objective, aidez-le à comprendre que toutes les émissions de télévision ont été créées par des personnes. Un annonceur peut choisir une série télévisée pour augmenter les ventes d'un produit. Un réalisateur peut choisir un certain type de scénario pour raconter une histoire passionnante. Et un producteur peut exercer son influence sur le montage des images pour des raisons économiques et d’audimat.

 

Plus vous encouragez votre enfant à se demander comment, pourquoi et dans quel but les émissions de télévision sont réalisées, mieux il les comprendra.

8 manières d’apprendre à votre enfant à être un téléspectateur actif

1) Aidez-le à développer des réponses critiques face à ce qu'il voit à la télévision

Entamez une discussion en lui demandant ce qu'il ressent (« Aimerais-tu être ce personnage ? »), s'il pense que l’émission en question est le reflet de sa vie (« Connais-tu des gens qui ressemblent aux personnages ou qui agissent comme eux ? ») ou ce qu’il sait de la production télévisuelle (« Crois-tu qu’il s’agissait de l'acteur ou d’un cascadeur ? »). Réagissez à ce qui se passe à l'écran lorsqu’une émission n'a aucun sens ou qu'un message publicitaire est irréaliste.

2) Indiquez-lui quels sont les éléments qui composent une émission de télévision

Utilisez un vocabulaire cinématographique simple pour observer la manière dont s'expriment les personnages (les dialogues sont des répliques), les lieux où ils évoluent (les maisons, les écoles et les lieux de travail constituent les décors) et la manière dont ils se comportent (l'intrigue principale, les intrigues secondaires). Signalez-lui des usages tels que les rires enregistrés ou la présence de public dans les comédies de situation, indiquez-lui les intrigues secondaires qui se trament dans les fictions de plusieurs heures et portez à son attention les aspects irréalistes des émissions de téléréalité ou un point de vue dominant dans un documentaire.

3) Parlez à votre enfant du lien très fort qui existe entre les émissions de télévision et la publicité

Demandez-lui de réfléchir à ce qui plaît dans une émission de télévision et aux produits vantés dans les espaces publicitaires qui la ponctuent. En parlant d'une publicité précise, vous pourrez demander : « D’après toi, qui regarde cette émission ? Qu'est-ce que les spécialistes du marketing tentent de vendre ? Quel sentiment cette publicité t’a-t-elle laissé ? »

4) Incitez votre enfant à agir au lieu d’être un simple téléspectateur

Si, dans une émission, quelque chose intéresse votre enfant, incitez-le à approfondir ce domaine en consultant un livre ou un site Internet traitant du sujet. Pour savoir si une notion présentée dans une émission de télévision peut être considérée comme une vérité, il peut réaliser une expérience ou demander à un enseignant.

5) Découvrez ce que votre enfant considère comme une vérité

Vous ne pourrez pas savoir ce qu'il pense de ce qu'il voit et entend à la télévision si vous ne le lui demandez pas. Découvrez si sa perception des gens et de leurs actes est irréaliste, quel est selon lui le meilleur moyen de résoudre les conflits et quels liens il fait entre lui-même et les acteurs qu'il voit à la télévision et dans les publicités.

6) Faites tout de suite des suggestions quand votre enfant se plaint qu’il s’ennuie

S'il a tendance à s'installer devant la télévision lorsqu’il s'ennuie, suggérez-lui une activité : il peut écrire une lettre au producteur ou à la chaîne de télévision en indiquant ce qu'il aime et n'aime pas concernant une émission ou cette chaîne. Aidez votre enfant à dresser la liste des activités à entreprendre au lieu de regarder la télévision par simple habitude. Et n'oubliez pas de faire de même!

7) En famille, oubliez quelque temps la télévision

Profitez d’une occasion, pendant des vacances en famille par exemple, pour essayer de renoncer aux émissions que vous regardez habituellement. Parlez ensemble de cette expérience. Discutez de la manière dont la famille peut modifier ses habitudes télévisuelles.

8) Incitez votre enfant à bouger

Si regarder la télévision entraîne une diminution de son activité physique, instaurez une nouvelle routine qui le fera bouger. S’il dispose d’un téléviseur dans sa chambre, déplacez-le dans une pièce commune.

Faites de votre enfant un fan de cinéma en lui expliquant les termes spécifiques au cinéma et à la télévision. Il découvrira qu'il n'y a pas de « manière juste » d'interpréter une image ou une histoire. En effet, la valeur qu'une personne accorde à une émission ou à un film dépend de ce qu'elle est, de ce qu'elle sait sur le monde et de comment elle comprend cette forme d'art.

 

Avec votre aide, votre enfant comprendra que, dans une culture visuelle, vivre signifie décrypter des messages. Cela vaut bien mieux que de tout prendre pour argent comptant.

6 manières d’apprendre à votre enfant à être un téléspectateur actif

1) Parlez à votre enfant des « trucs » de la télévision

Signalez-lui des usages tels que les rires enregistrés ou la présence de public dans les comédies de situation, indiquez-lui les intrigues secondaires qui se trament dans les fictions de plusieurs heures, et portez à son attention les aspects irréalistes des émissions de téléréalité ou un point de vue dominant qui oriente un documentaire Au lieu de zapper pendant les publicités, coupez le son et parlez à votre enfant.

2) Découvrez si la télévision influence l'image que votre enfant a de lui-même

La culture populaire peut influencer notre perception de ce qui est à la mode et de ce que signifie être accepté. Ainsi, parlez à votre enfant des messages transmis par les médias. Demandez-lui ce qu'il ressent (« Es-tu jaloux de ce personnage ? »), si l'émission reflète sa vie (« Connais-tu quelqu'un qui agit de la sorte ? ») et ce qu'il sait (« Penses-tu qu'une négociation se passe vraiment comme cela ? »).

3) Aidez votre enfant à remettre en cause ce qu'il voit

Attirez son attention sur les contradictions d'une émission ou sur les affirmations irréalistes d'une publicité. Ainsi, votre enfant apprendra que la télévision ne reflète pas toujours la réalité.

4) Parlez à votre enfant de la relation entre la publicité et son contenu

Expliquez-lui ce qu'est le placement de produits pour qu'il comprenne la relation entre l'économie et les programmes télévisés. Pourquoi les entreprises se servent-elles des émissions pour faire parler de leurs produits ? (Pour que les téléspectateurs associent certaines marques à certains acteurs et pour obtenir une meilleure reconnaissance de la marque.) Vous pouvez poser des questions sur une certaine
publicité : « Selon toi, qui regarde cette publicité ? Qu'est-ce que les spécialistes du marketing tentent de vendre ? Quel sentiment cette publicité t’a-t-elle laissé ? »

5) Servez-vous de la télécommande

Lorsque vous regardez un film à la maison, regardez encore une fois certaines scènes avec attention. En répondant aux questions suivantes, réfléchissez à si cette scène était correcte : Comment a-t-elle contribué au développement de l'histoire ? A-t-elle servi à créer une certaine atmosphère ? Qu'a-t-elle révélé sur le personnage principal ?

6) Parlez de la manière dont les médias influencent notre vision du monde

Demandez à votre enfant d'où il tient ses connaissances sur d'autres pays. Posez-lui des questions sur la représentation de l'histoire, des faits, des citations et des experts lorsque vous regardez un reportage. Associez la manière dont une information est présentée aux sentiments et pensées qu'elle déclenche chez votre enfant. Expliquez-lui comment les partis pris peuvent influencer les journalistes. Demandez à votre enfant de mieux s'informer au lieu de croire la première source d'information.

Enfants et ordinateurs

Les enfants et Internet

De même que la télévision ne reflète pas toujours la réalité, Internet ne restitue pas toujours non plus la vérité. C’est un brassage d’opinions, de messages et d’interprétations en perpétuel mouvement. Vous pouvez apprendre à vos enfants à se poser des questions sur l’origine des informations trouvées sur Internet.


Parlez avec votre enfant de ce qu’il découvre en naviguant sur Internet. Faites-lui savoir qu’il dispose de très nombreuses alternatives s’il trouve qu’un site, une image ou une personne est désagréable ou difficile à comprendre.

 

En outre, il est bon que vous lui parliez de la valeur des informations à caractère personnel. Cela signifie non seulement protéger sa propre vie privée et respecter celle des autres, mais aussi apprendre que sur Internet, certaines personnes peuvent se faire passer pour autre chose que ce qu’elles sont en réalité.

 

Les nombreux logiciels destinés aux jeunes enfants peuvent vous persuader que la valeur éducative de l'ordinateur ne connaît pas de limites. Néanmoins, à l'instar des autres jouets et objets auxquels votre enfant a accès, l'ordinateur est susceptible d'être plus utile lorsqu'il est considéré comme le prolongement d'un jeu ordinaire.

 

Assurez-vous que l'utilisation de l'ordinateur n'entrave pas le développement de votre enfant. Les enfants ont notamment besoin de moments pour jouer à des jeux créatifs et partager leurs inventions et leurs découvertes. Il leur faut des adultes comme vous pour jouer avec eux. Même si vous ne voulez pas que votre enfant soit rivé à l'ordinateur plusieurs heures d'affilée, il doit tirer le meilleur parti du temps qu'il y consacre.

6 manières d'optimiser le temps consacré à l'ordinateur

1) Posez de nombreuses questions quand votre enfant est assis devant l'ordinateur

Même si s'éclipser pendant qu'il est absorbé par une activité est tentant, prenez le temps de lui poser des questions sur les jeux et les activités qu'il sélectionne. Habituez-le à réfléchir à ce qu'il voit à l'écran en lui posant des questions comme : « Comment joues-tu à ce jeu ? Qu'est-ce qui se passe lorsque tu te déplaces ici ? Quel personnage parle ? »

2) Ne laissez pas le temps que votre enfant consacre à l'ordinateur remplacer l'activité physique

Éteignez fréquemment l’ordinateur et faites en sorte que votre enfant joue dehors, qu'il fasse des travaux manuels, qu'il feuillette des livres, qu'il chante des chansons, qu'il danse sur de la musique, qu'il construise des châteaux, qu'il invente des histoires ou qu'il découvre son environnement.

3) Montrez-lui des logiciels et des sites Internet qui favorisent la créativité

Pour votre enfant, dessiner, raconter des histoires et réciter des comptines sont des moyens de dire ce qu'il n'a peut-être pas la possibilité d'exprimer dans une conversation courante. Il se peut qu'il souhaite montrer l'objet qu'il a fabriqué, mais il peut préférer le garder pour lui. Les deux choix sont justes.

4) Faites en sorte que votre enfant ne joue pas seul avec des jeux électroniques

Cherchez des jeux de découverte qui lui permettent de jouer avec les autres, plutôt que d’essayer de les battre. Incitez-le à jouer avec ses frères et ses sœurs et ses amis. Dissuadez-le d'utiliser les jeux vidéo comme activité de remplacement lorsqu'il est seul. N'hésitez pas à participer en apprenant d’abord à connaître chaque jeu

5) Donnez à votre enfant des occasions de prendre des décisions et de faire des découvertes

Même des décisions simples, comme sélectionner un personnage, un arrière-plan d'image ou un jeu, sont de bonnes occasions de faire des découvertes. Si une activité semble ennuyer votre enfant, suggérez-lui de faire autre chose, par exemple de choisir un niveau de jeu différent ou de jouer à un jeu qu’il ne connaît pas du tout. Si vous ne les lui indiquez pas, votre enfant peut ne pas se rendre compte que d'autres choix sont disponibles.

6) Faites en sorte qu'un seul enfant ou un groupe d'enfants ne fasse pas la loi pour le choix des jeux

Ces choix ne se limitent pas aux jeux à propos desquels leurs amis prétendent qu'ils sont uniquement réservés aux garçons ou aux filles. Discutez avec votre enfant de l'importance d'utiliser l'ordinateur et la souris à tour de rôle.

Lorsque votre enfant a une idée, il veut en savoir plus, l'exprimer et la voir se réaliser. Cette découverte est une clé essentielle de son développement. Un ordinateur peut l'accompagner dans cette voie.

 

Tout comme les bibliothèques, Internet est un endroit formidable qui permet à votre enfant de faire des découvertes et d'apprendre. S'il utilise Internet pour faire ses devoirs, vous pouvez l'aider à acquérir de bonnes habitudes et l'habituer à se poser des questions critiques. En posant systématiquement des questions au lieu de copier et donc d’accepter les informations, votre enfant apprendra qu'il n'existe pas qu'un seul expert, qu'une seule source d'informations ou qu'une seule manière de faire. En utilisant Internet, vous pouvez aussi l'aider à apprendre à organiser les informations et à développer des stratégies de recherche fructueuses.

5 manières de tirer le meilleur parti des ordinateurs

1) Présentez votre enfant aux bibliothécaires de quartier

Ces personnes savent trier les informations. Elles pourront vous aider à apprendre à votre enfant à faire une recherche sur Internet pour trouver des réponses à ses questions. 

2) Incitez votre enfant à reformuler avec ses propres mots les informations trouvées sur Internet

S'il utilise une image téléchargée, faites-lui rédiger une légende inédite qui décrit la scène et la signification de l’image. Lorsqu'il utilise quelque chose dont il n'a pas la propriété, notamment une citation, une image ou une idée, apprenez-lui à citer ses sources. Il suffit d’indiquer l'adresse électronique du site sur lequel il a trouvé les informations.

3) Soulignez l'importance de la sécurité sur Internet

Aidez votre enfant à devenir un expert dans l'utilisation d'Internet. Faites-lui découvrir des sources d'informations concernant la sécurité sur Internet comme CyberSmart (en anglais). En discutant de l'importance des informations personnelles, dissuadez votre enfant de divulguer son nom, son adresse, son numéro de téléphone ou tout autre renseignement avec lequel une personne pourrait l’identifier en ligne. Montrez-lui comment choisir et utiliser un nom d'emprunt sans jamais se servir de son vrai nom. Interdisez-lui de participer à une loterie promotionnelle ou tout autre concours sur Internet.

4) Faites découvrir à votre enfant les moteurs et les annuaires de recherche conçus pour les enfants

En lui présentant quelques conseils de base rédigés avec son vocabulaire, vous pouvez l'aider à découvrir ce qui l'intéresse. Parmi les bonnes adresses pour débuter, citons :

  • sitespourenfants.com, une sélection de sites pour parents, enfants et
  • potati.com est un environnement web sécurisé, ludique et gratuit pour les 3 à 12 ans

Consultez-les (ainsi que d'autres sites en rapport avec les centres d'intérêt de votre enfant), puis ajoutez à vos signets ceux qui vous plaisent à tous les deux et que vous autorisez.

5) Aidez votre enfant à examiner minutieusement les sources d'informations provenant d'Internet

Posez quelques questions essentielles:

  • Quelle est l'idée principale ?
  • Qui parle ? S’agit-il d’une personne, d’une organisation, d’une entreprise ou d’un organisme public ?
  • Pourquoi cette information figure-t-elle sur ce site ? Quel est l’objectif poursuivi ? Le site tente-t-il de me vendre quelque chose ? De me faire croire quelque chose ? De m'obliger à faire quelque chose ? Existe-t-il une page « À propos de ce site » ?
  • D'où viennent les faits qui illustrent l'idée principale ?
  • Comment l'idée principale est-elle présentée ? Avec des mots, des images, des histoires personnelles, des avis ou des recherches ? En quoi le format utilisé modifie-t-il l’idée que je me fais des informations ? (Par exemple, est-ce que l'on croit davantage des images et des histoires personnelles qu'une abondance d'informations ?)
  • Que manque-t-il ? Peux-tu penser à une information que le site Internet ne donne pas ? Manque-t-il certaines personnes et opinions ?
  • Qui cela concerne-t-il ? En quoi les informations de ce site Internet ont-elles de l'importance ?

La tranche d’âge des 9 à 13 ans est devenue un marché lucratif ces quelques dernières années. Puisque les spécialistes du marketing deviennent plus agressifs dans la conception des publicités destinées aux préadolescents, ripostez en incitant votre enfant à penser par lui-même.

 

Pour tenter de séduire votre enfant, les annonceurs conçoivent des publicités destinées à susciter des réactions émotionnelles plutôt qu'une réflexion critique. Les publicités sont conçues pour vendre non seulement des produits, mais aussi des sentiments. Les annonceurs visent à créer chez votre enfant une envie de se sentir sophistiqué et populaire. Leur stratégie consiste à lui faire craindre d'être tenu à l'écart et à lui faire croire qu'il se sentira bien dans sa peau s’il achète leur produit.

 

Vous avez la possibilité de façonner la manière dont votre enfant décode les messages auxquels il est confronté dans l'univers commercial. Aidez-le à analyser la publicité et à développer sa confiance en soi.

5 manières d'encourager une réflexion critique

1) Incitez votre enfant à mettre en doute tous les sites Web

Faites en sorte qu'il se demande d'où viennent ces informations. Comment les informations, le texte, les images et l’aspect général de ce site Web influencent-ils sa compréhension ? Quel est le point de vue défendu ? Que manque-t-il comme informations ? Manque-t-il certaines personnes et opinions ?

2) Montrez à votre enfant comment juger un site Web. Relevez-en d'abord l'adresse, puis cherchez des informations supplémentaires

Parlez-lui des sites qui semblent bien faits mais qui ne mentionnent pas clairement la provenance des informations. Pour ne pas être dupe de ces sites, relevez d'abord leur adresse et faites de plus amples investigations pour obtenir des précisions. Consultez des pages comme « À propos de » ou « Qui sommes-nous » qui peuvent vous permettre de découvrir quel est la personne ou le groupe qui a créé ce site.

3) Dites à votre enfant de se méfier lorsqu'il reçoit un e-mail d'un expéditeur inconnu

Montrez-lui les sites où il peut repérer les canulars et les escroqueries. En tapant « légendes urbaines » dans un moteur de recherche, vous serez dirigé vers des sites qui mettent fin aux rumeurs célèbres. En ce qui concerne les rumeurs de virus informatiques, il est utile de consulter la rubrique consacrée aux canulars sur le Centre de recherche antivirus de Symantec.

4) Aidez votre enfant à comprendre que tous les sites ne sont pas logés à la même enseigne

Les moteurs de recherche utilisent de plus en plus le système du placement rémunéré, qui donne la priorité aux entreprises qui paient. Montrez à votre enfant comment reconnaître où les classements payants s'affichent à l'écran et comment trouver les pages susceptibles de mieux correspondre à sa recherche. Faites-lui découvrir des outils de recherche différents.

5) Connectez-vous à Internet avec votre enfant

En découvrant avec lui des sites et des logiciels, vous vous familiariserez avec ce qui l’attire sur Internet. Ce sera plus facile si vous mettez l'ordinateur dans un endroit accessible à toute la famille plutôt que dans une chambre.

5 manières de se connecter en toute sécurité

1) Dissuadez votre enfant de divulguer des informations personnelles sur Internet

Qu'il soit en train de consulter un site commercial ou de discuter avec un ami sur une messagerie, il ne doit jamais révéler son nom, son adresse, son numéro de téléphone ou toute autre information qui pourrait permettre de l'identifier. Montrez-lui comment utiliser un nom d'emprunt au lieu de son vrai nom. Incitez-le à vous parler de son intention de participer à une loterie promotionnelle ou tout autre concours.

2) Comparez les outils de filtrages

Les filtres Internet bloquent l'accès aux sites jugés peu recommandables pour les enfants. Mais aucun filtre n'est infaillible et chaque produit correspond à des tendances qui peuvent ou ne peuvent pas convenir aux valeurs de votre famille. Pour vous aider à faire un choix, vous pouvez utiliser des outils en ligne comme GetNetWise (en anglais) et lire des avis sur des sites comme CNET France.

3) Dites à votre enfant qu'il est difficile d'identifier les gens sur Internet

En raison de l'anonymat qui y règne, une personne peut facilement prétendre en être une autre. Faites-le lui savoir. Si vous le souhaitez, vous pouvez limiter ses contacts en ligne aux personnes qu'il connaît. Le site Think U Know (en anglais) propose aux parents et aux enfants un cours intensif sur les forums de discussion et les messageries instantanées d'Internet.

4) Créez un espace de liberté où votre enfant peut s'exprimer sur ce qu'il voit sur Internet

Faites-le parler de ce qu'il y trouve. Dites-lui que des pages de sites inconvenants peuvent s'afficher à l'écran et que ce n'est nullement de sa faute. Faites en sorte qu'il prenne l'habitude de vous parler des contenus choquants et de quitter les espaces que vous lui avez interdits.

5) Aidez-le à limiter le temps qu'il passe sur l'ordinateur

Assurez-vous que le temps qu'il consacre à l'ordinateur n'empiète pas sur celui qu'il accorde à ses amis, à sa famille, aux activités physiques et aux devoirs.

Voici le défi à relever : aider votre enfant à comprendre que les sites Internet peuvent être trompeurs et peu fiables. Cela peut s'avérer délicat si à la maison, c'est lui qui est le plus compétent sur le plan technique.

 

Il faut qu'il comprenne qu'il doit consulter plusieurs sources d'information s'il veut que le thème qu'il aborde ait du sens. Ce n'est pas suffisant de citer une source ou de dire : « Je l'ai lu sur Internet, alors cela doit être vrai ». Pour se forger sa propre opinion, il devra mettre plusieurs idées en perspective et connaître leur provenance.

6 manières de tirer le meilleur parti des informations trouvées sur Internet

1) Incitez votre enfant à mettre en doute tous les sites Web

Faites en sorte qu'il se demande d'où viennent ces informations. Comment les informations, le texte, les images et l’aspect général de ce site influencent-ils sa compréhension ? Quel est le point de vue défendu ? Que manque-t-il comme informations ? Manque-t-il certaines personnes et opinions ? Est-ce qu'on essaie de lui vendre quelque chose ?

2) Parlez à votre enfant du type d'informations que l'on trouve en ligne

Consultez des pages comme « À propos de » ou « Qui sommes-nous » qui peuvent vous permettre de découvrir des informations sur ce site. Parlez à votre enfant du fossé entre les faits et les affirmations non prouvées. Par exemple, demandez sur quelles recherches un certain point de vue se base et comment il le sait.

3) Faites-lui consulter plusieurs sites sur le même thème

Une comparaison de plusieurs sources peut permettre de démontrer les limites d'un site ou des partis pris. Cela peut aussi mettre à jour un sponsor et la manière dont cela influence le contenu du site.

4) Parlez à votre enfant de la différence entre l'apparence et la fiabilité

Ce n'est pas parce qu'un site est bien conçu que les informations qu'il contient sont fiables. Aidez votre enfant à comprendre que les webdesigners savent utiliser la mise en page, les couleurs et une navigation convaincante sans pour autant proposer un contenu correct

5) Poussez votre enfant à vérifier les faits présentés

Montrez-lui les sites où il peut repérer les canulars et les escroqueries. En tapant « légendes urbaines » dans un moteur de recherche, vous serez dirigé vers des sites qui mettent fin aux rumeurs célèbres. En ce qui concerne les rumeurs de virus informatiques, il est utile de consulter la rubrique consacrée aux canulars sur le Centre de recherche antivirus de Symantec.

6) Incitez votre enfant à se méfier des informations sur la santé qui figurent sur Internet

Les croyances en matière de santé qui apparaissent en ligne sous la forme de bribes d'informations concises et factuelles peuvent être utiles mais manquent souvent de contexte et de précision. Aidez votre enfant à examiner les sujets relatifs à la santé : plutôt que de vous contenter de la première réponse à votre recherche, consultez diverses sources et examinez plusieurs points de vue.

Avec qui vos enfants parlent-ils ?

Dans cette animation vidéo (en anglais), les parents découvrent huit recommandations relevant des domaines suivants : vie privée sur les réseaux sociaux, jeux en ligne, dangers du Web, amis en ligne, communication de données personnelles et contact en ligne avec des inconnus